Le 11 novembre 2018


11 novembre 1918…

Un vendéen, Georges Clémenceau, signe l’armistice de la Grande Guerre, celle de 14-18,

Celle des 9 millions de morts,

Celle des 6 million et demi de blessés, « les gueules cassées »,

Celle qui a laissé près de 3 millions de veuves et 6 millions d’orphelins.

 

Nous ne pouvons pas oublier,

Nous ne devons pas oublier…

11 novembre 2018…

Cent ans se seront écoulés.

 

Nous devons faire mémoire,

 

Se souvenir

Pour comprendre,

Pour lutter,

Pour espérer.

 

« Le souvenir est lié à l’histoire des conflits contemporains, depuis la Grande Guerre ; le combat est celui d’aujourd’hui, avec la réapparition de la menace guerrière (et les attentats sont une nouvelle forme de guerre, qui fait des victimes et contre laquelle les différentes forces de l’ordre sont engagées), l’espérance est ce qui doit nous animer, l’amitié franco-allemande prouvant qu’il est possible de faire la paix avec un ennemi de longue date...

Il est fondamental de relier les générations entre elles, en insistant sur le sacrifice des « anciens » consenti pour la liberté des générations suivantes. D’où l’existence d’une dette morale, et la prise de conscience qu’un parcours individuel s’inscrit dans un parcours collectif. L’engagement d’un seul citoyen participe de l’engagement de toute la nation » Claude Vigoureux (ONACVG 85).

 

Chavagnais de tous âges,

Faisons mémoire

en nous recueillant le 11 novembre à 11h30 près du monument aux morts

pour ne pas oublier…

 

Le 11 novembre 2018, à 11h30, nous nous rassemblerons, devant le monument aux morts pour se rappeler de tous ces jeunes qui ont participés à cette guerre et des 137 chavagnais qui sont restés sur le champ de bataille,

Ils seront nommés, un par un, par des jeunes qui se sont portés volontaires pour participer à cette commémoration. Ils liront également des correspondances de soldats.

Partager cette page sur :